Chaque année en Provence, quand revient Noël, parents et enfants s'affairent aux préparatifs de cette joyeuse grande fête. Dès le 4 décembre, jour de la Sainte-Barbe, on met à germer sur un lit de coton humide quelques grains de blé dans trois soucoupes qui figurent la Trinité. Soigneusement arrosées, elles donneront ces petits champs miniatures qui orneront de leur verdure la crèche familiale et la table du gros souper lors de la veillée de Noël, soirée empreinte de symbolisme .
“Quand lou blad ven ben, tout va ben”
(Quand le blé va bien, tout va bien),
ce dicton provençal dit que le blé de la Sainte-Barbe est sacré car ses pousses présagent de l'année à venir. Droites et bien vertes, elles apporteront bonheur et prospérité, couchées et jaunies, elles annoncent du malheur. (extrait site "Provence-Québec")

Un résolument païen de mes amis me parle d'origines antiques, d'un symbole de fécondité nettement moins chrétien...En attendant, ma coupelle est sur la table basse depuis hier, au cas où ça fonctionne, ce truc de "prospérité", cette année....